Club Quinté

Taux de retour joueur



 

Taux de retour ( on dit aussi taux de redistribution)

Merci de bien lire ce qui figure ci-dessous.

Les opérateurs sont bien peu bavards sur ce sujet.....tabou ?

Taux moyen de redistribution du PMU = 70%
Cela veut dire que sur 100 euros que vous jouez, il en a DE TOUTE FACON 30 que vous ne reverrez JAMAIS.

Peut-on QUAND MEME gagner ?
* Le jeu simple est à privilégier: taux de retour=85%
alors si vous voulez avoir un boulet plus léger.....enfin, c’est vous qui voyez !

Vous comprendrez qu’il va falloir la jouer fine........

Rappel: Qu’est-ce qu’un RENDEMENT (par exemple rendement de 45%):Cela veut dire que vous RECUPEREZ 45% de votre mise. A ne surtout pas confondre avec BENEFICE !!!!! 

Depuis la nuit des temps, on nous serine: on ne gagne pas avec les pronostiqueurs !

Quelle est ici la vérité ?

Tout simplement qu’un BON PRONOSTIQUEUR va arriver à 70% de rendement, soit égal au taux de retour de l’operateur (PMU par exemple) et ce sera déjà le signe qu’il est bon !

Sera t-il rentable (bankable) ?

Bien sûr que non: 70% de rendement= 30% de pertes
Basta pour le sacro-saint EQUILIBRE.

 

Nous vous incitons à bien y réfléchir, car ce qui est dit fournit une justification toute trouvée pour le "laminage" du parieur: on fixerait de bas taux de redistribution pour éviter l’addiction.......

Oh ! comme c’est gentil ! Le parieur ne sera pas "addict" mais ruiné.

 

Tout joueur souhaite gagner le maximum d’argent lorsqu’il joue à un jeu d’argent et de hasard. Il ne peut donc que se féliciter d’un jeu qui lui garantirait un fort retour sur ses mises. Il faut savoir que tous les jeux d’argent et de hasard ont un taux de retour au joueur qui oscille entre 50 % et 97 %. Or, les jeux pour lesquels le taux de retour est le plus fort sont également les jeux qui entrainent le plus de pratiques problématiques…

Le taux de retour au joueur (on parle aussi de « taux de redistribution ») désigne, pour une période de temps donnée, la proportion des sommes qu’un joueur gagne par rapport aux sommes qu’il a misées. Par exemple si un joueur mise, par petites sommes, 100 € à un jeu dont le taux de retour est de 85 %, au bout du compte il aura dépensé 100 € et gagné en moyenne 85 €. Dans tous les cas, il sera perdant de 15 €. En effet, le taux de retour au joueur définit aussi obligatoirement le taux de marge des opérateurs de jeux qui récupèrent une partie de la somme misée.

Un facteur de risque pour l’addiction au jeu ?

Un fort taux de retour  est un facteur de risque d’excès. En effet, le fait de perdre plus lentement et de gagner facilement et régulièrement de petites sommes d’argent accroit le temps passé à jouer et renforce l’illusion de pouvoir gagner.

En passant plus de temps à jouer et en gagnant des sommes intermédiaires grâce à un fort taux de retour, le joueur banalise sa pratique, s’habitue au jeu et est ainsi incité à penser qu’il va gagner ou qu’il a "presque gagné" Il poursuit alors le jeu bien que le taux de retour reste négatif pour lui.

Jouer excessivement ou être dépendant au jeu ne peuvent s’expliquer par ce seul facteur. Le taux de retour au joueur, lorsqu’il est élevé, peut cependant avoir sa part de responsabilité dans les pratiques de jeu excessives.

 

Notre conclusion: La modération, et l’appréciation objective, le calcul des probabilités restent des précautions élémentaires. A notre sens, un taux de redistribution égal ou supérieur à 90% mérite qu’on s’intéresse à l’affaire. En dessous, le risque est important.

 



 

 

Pronostics Pour Vous


A la Une

 01/02/2017 - La loi de Pareto adaptée aux courses.

    Les 10%  plus gros clients enregistrent plus de 70% des paris (montant
Plus >>

 01/01/2017 - Dans "Dark Paradise"

Un roman de Jean-Louis Uzan consacré aux courses où on y relève
Plus >>

 01/01/2017 - Paru dans Paris-Turf, point de vue de P.J.Goetz

 Cette semaine, est paru dans Paris-Turf, un point de vue fort réaliste,
Plus >>